Sans titre


: France-Montée en flèche du racisme Les résultats d'un sondage réalisé par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) montre une importante montée du racisme en France, rapporte le quotidien Le Monde. Selon les plus récents résultats de cette étude, menée chaque année depuis 10 ans par l'organisation, un Français sur trois affirme aujourd'hui que « personnellement, il dirait de lui-même qu'il est raciste ». Il s'agit d'une augmentation de huit points de pourcentage depuis 2004. L'enquête révèle encore que 56 % des personnes sondées estiment « trop important » le nombre d'étrangers en sol français, et que 55 % d'entre elles jugent qu'il en est de même pour les immigrants, y voyant une menace pour l'emploi ou la sécurité. Une montée liée aux événements récents Le Monde rapporte que, selon plusieurs observateurs, cette tendance n'est pas étrangère aux récents épisodes de violence dans les banlieues. « On assiste à une radicalisation ethnocentriste due au fait qu'une partie de l'UMP [le parti du président Jacques Chirac] a ethnicisé la question sociale », a analysé Stéphane Rozès, directeur général de l'institut CSA qui a réalisé le sondage. Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, a été critiqué pour avoir qualifié les jeunes des banlieues de « racaille » « Ce glissement est certes le résultat direct des émeutes, avec un réflexe d'ordre, poursuit l'analyste, mais aussi la conséquence des discours du gouvernement et de la droite, qui ont multiplié les propos provocateurs et stigmatisant les étrangers. » Cette « banalisation des opinions racistes », selon la CNCDH, est davantage marquée chez les hommes, les personnes âgées, les gens des communes rurales, ainsi que chez les artisans, ouvriers, commerçants et chefs d'entreprise. Dans les régions rurales, 48 % des personnes interrogées se sont déclarées racistes. Les partisans des deux principaux partis d'extrême droite, le Front national de Jean-Marie Le Pen et le Mouvement national républicain de Bruno Mégret, se disent racistes à 91 %. Ce sondage a été réalisé du 17 au 22 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1000 personnes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site